2020 Lexus RC F Track

  • Le coupé Lexus RC F 2020 rafraîchi bénéficie de performances améliorées et d’une apparence actualisée
     
  • La nouvelle RC F Édition Track 2020 reçoit des améliorations exclusives destinées aux vrais passionnés
     
  • Une nouvelle fonction de contrôle du démarrage permet une accélération de 0 à 96 km/h en seulement 3,96 secondes
     

TORONTO (Ontario), le 8 avril 2019 – Pour l’année-modèle 2020, l’athlétique coupé Lexus RC F est plus léger, plus performant et plus séduisant que jamais. Une série d’améliorations élargit son enveloppe de performances tandis que l’évolution générale de son design lui confère une allure encore plus raffinée.

Nouvelle venue dans la gamme 2020, la Lexus RC F Édition Track est un modèle à production limitée destiné aux vrais passionnés. Elle combine le luxe et la qualité de fabrication de la RC F standard avec des caractéristiques de performances normalement réservées aux voitures sport exotiques. C’est la plus récente création de la marque « F » hautes performances, qui continuera à évoluer à titre de pilier important de la stratégie globale de Lexus.   

« Le nouveau coupé RC F, particulièrement la version Édition Track, a bénéficié d’un développement constant depuis son premier lancement. Grâce notamment à leurs plus récentes améliorations, ces modèles contribuent à distinguer encore plus la marque “F” en offrant des voitures hautes performances rapides, durables et hautement compétentes qui s’appuient sur tout un éventail de technologies qui les rendent accessibles à des conducteurs de tous les niveaux d’habileté », a commenté Koji Sato, vice-président directeur de Lexus International.

La Lexus RC F 2020 : rajeunie et redéfinie

Le nouveau coupé Lexus RC F 2020 intègre de nombreuses modifications qui se traduisent par un design plus raffiné et des performances optimisées. Il ne s’agit pas d’un restylage complet, mais les ingénieurs de la RC F ont saisi l’occasion pour élargir son enveloppe de performances sans sacrifier sa maniabilité au quotidien. Dans le même temps, l’équipe de concepteurs a repris certains éléments utilisés pour les voitures de course RC F GT3 et RC F GT500 afin d’améliorer l’aérodynamisme de la RC F tout en redessinant ses lignes dynamiques.

Des objectifs ciblés pour la réduction du poids

L’un des premiers objectifs des ingénieurs a consisté à réduire le poids du coupé sans compromettre l’impression de raffinement et de solidité qui s’en dégage. Plus précisément, le but était d’alléger l’avant et l’arrière du véhicule, des endroits où même une légère variation du poids peut se traduire par une baisse significative de l’inertie rotationnelle. Les ingénieurs ont examiné de nombreux composants présents sous le capot avant de concentrer leurs efforts de réduction du poids sur le collecteur d’admission en raison de son emplacement haut sur le moteur. Un procédé d’usinage moderne a permis d’éliminer 700 grammes d’aluminium sur la face inférieure du collecteur sans en modifier les caractéristiques aérodynamiques.

Sous le capot, les mesures d’allègement ont été rendues possibles par l’adoption d’un compresseur de climatisation de taille réduite et l’abandon de l’acier au profit de l’aluminium pour les nouveaux supports de ressorts, dont le poids est réduit de 700 grammes par rapport aux versions antérieures. Les deux sections en aluminium qui composent le support sont assemblées par un procédé TOXMD qui permet un assemblage sans application thermique. La technologie TOX avait déjà été utilisée pour assembler des pièces de carrosserie en aluminium, mais c’est la première fois que Lexus y a recours pour des composants de suspension.

À l’arrière, un renfort de pare-chocs redessiné associant la fibre de carbone et l’aluminium permet d’obtenir une pièce aussi solide, mais plus légère (-500 g). La liaison entre la fibre de carbone et la structure en aluminium extrudé permet d’augmenter la résistance tout en diminuant l’épaisseur de l’aluminium. La pièce en fibre de carbone est produite à l’interne sur la même chaîne de production que celle qui fabrique le polymère renforcé de fibre de carbone (CFRP) destiné à la supervoiture LFA. L’allègement de l’arrière de la voiture bénéficie également de l’adoption de demi-arbres creux en remplacement des arbres pleins, ce qui permet de réduire le poids de 2 kg supplémentaires sans perte de solidité de l’arbre.

Châssis : petites modifications, grandes améliorations

Pour mettre à profit la réduction du poids, les ingénieurs ont apporté des modifications très ciblées au réglage du châssis, qui se conjuguent pour offrir à la voiture une conduite plus sportive. Ainsi, les bagues de fixation de la crémaillère ont été remaniées. En effet, lorsque la force g est élevée, notamment en virage, la déflexion de ces bagues peut perturber le réglage du pincement des roues avant et provoquer un sous-virage. Pour limiter ce phénomène, les ingénieurs ont augmenté la rigidité des bagues de 150 % par rapport à la précédente RC F, une modification qui améliore la réponse initiale de la direction et les sensations globales de la route.

L’arrière de la voiture bénéficie d’une évolution similaire en se dotant de coussinets de soubassement plus rigides afin de réduire la déflexion dans les fortes accélérations latérales susceptibles de modifier l’angle de carrossage des roues arrière et de provoquer le sous-virage. Le nouveau support en aluminium plus léger de 500 g qui remplace la pièce en acier permet un meilleur contrôle des angles de pincement des roues arrière. Un soin particulier a été apporté à la fabrication de cette pièce en aluminium coulé afin de conférer au support une rigidité accrue malgré sa plus grande légèreté.

Le support moteur arrière, bien que distinct de la suspension, a également été remanié pour éliminer la sensation d’un moteur « à la traîne » du châssis dans les changements appuyés de direction. Le nouveau support réduit la rigidité de la gomme, mais améliore le contrôle global grâce à un design élargi et plus stable.

Tous les modèles RC F 2020 sont chaussés de pneus MichelinMD Pilot Sport 4 S, de dimensions 255/35R19 à l’avant et 275/35R19 à l’arrière. Ils comptent parmi les pneus hautes performances les plus sophistiqués jamais produits par Michelin, et ils sont spécialement conçus pour la RC F afin d’offrir une meilleure adhérence globale et de réduire le sous-virage. Par rapport aux Pilot Sport 4 S standard, les pneus de la RC F présentent un profil d’épaulement différent, un talon élargi et une forme trapézoïdale. Les rainures ont également une forme, une profondeur et un emplacement différents par rapport aux pneus Pilot Sport 4 S vendus au détail. Les caractéristiques des pneus de la RC F se distinguent également par une adhérence accrue sur chaussée sèche grâce à la modification de la teneur en silice au niveau des bords externes de la bande de roulement.

Un V8 unique encore optimisé

La RC F est l’un des derniers coupés de luxe à offrir un V8 atmosphérique possédant une sonorité et des sensations rarement égalées parmi ses concurrents. Affichant désormais une puissance nominale de 472 ch (+5 ch) à 7 100 tr/min et un couple de 395 lb-pi (+6) à 4 800 tr/min, le V8 de 5,0 L (2UR-GSE) est un élément central de la personnalité de la RC F. Dans cet esprit, les ingénieurs ont apporté des modifications limitées, mais significatives qui accentuent son tempérament et son raffinement, sans nuire au lien viscéral avec ce V8 hautes performances.

Pour augmenter la réponse de l’accélérateur, une boîte à air remaniée reçoit trois modifications notables par rapport à la précédente RC F. Il s’agit en premier lieu de l’adoption d’ailettes aérostabilisatrices à l’intérieur du circuit principal pour réduire les pertes de charge par frottement qui peuvent entraîner une mesure moins précise par le débitmètre d’air massique. Ces petites ailettes contribuent à réduire la couche limite qui se forme quand l’air circule rapidement dans le conduit du filtre à air. En réduisant la couche limite, les ailettes augmentent efficacement le volume du chemin d’admission d’air et atténuent les changements de vélocité qui peuvent nuire à la précision des relevés du débitmètre.

Toujours dans le système d’admission de la RC F, le filtre à hydrocarbures qui réside dans la boîte à air a lui aussi été remanié. Plus compact et moins restrictif qu’auparavant, ce nouveau filtre favorise un écoulement d’air plus fluide dans le système. Un autre changement concerne le moment d’ouverture du conduit secondaire de l’admission d’air. Sur la précédente RC F, il ne s’ouvrait que lorsque le moteur atteignait 3 600 tr/min, alors que sur le modèle 2020, le seuil d’ouverture a été abaissé à 2 800 tr/min pour améliorer la sonorité du moteur et la conduite à bas régime.

Outre la précision accrue de la réponse de l’accélérateur, la programmation même de la courbe de l’accélérateur est désormais plus linéaire que sur le modèle précédent. Le réglage d’accélérateur de la RC F de première génération était destiné à favoriser la rapidité de la réponse à une brève sollicitation de la pédale d’accélérateur pour accentuer la sensation de puissance. La RC F 2020 adopte un réglage d’accélérateur plus équilibré sur toute la course de la pédale pour une réaction plus prévisible et un contrôle plus précis.

La cartographie révisée de l’accélérateur est complétée par l’adoption d’un rapport final plus élevé qui maintient le moteur au centre de sa courbe de puissance. En optant pour un rapport final de 3,13 (contre 2,97 auparavant), les ingénieurs ont pu adoucir la courbe de l’accélérateur sans renoncer à la réactivité offerte par le précédent réglage.

Touche suprême en matière de départs arrêtés, le coupé RC F reçoit maintenant de série une fonction électronique de contrôle du démarrage qui le propulse de 0 à 96 km/h en un temps estimé de seulement 4,2 secondes. Après une simple pression sur une touche montée au bloc central, ce système ajuste automatiquement la traction et l’accélérateur pour maximiser l’accélération à partir de l’arrêt. Le conducteur n’a qu’à tenir la pédale de frein enfoncée, à actionner le système, à mettre l’accélérateur au plancher pour faire monter le régime, et à relâcher le frein.

Forme et fonction à parts égales

La RC F affiche depuis ses débuts un design puissant et distinctif dont les évolutions subtiles du modèle 2020 soulignent « l’élégance racée et fonctionnelle » tout en s’inscrivant parfaitement dans la dernière orientation stylistique de Lexus. À l’avant, les prises d’air latérales redessinées sont plus larges pour canaliser davantage d’air qu’auparavant vers les refroidisseurs d’huile. De profil, une nouvelle surface concave à l’extrémité du bas de caisse dessine une nouvelle ligne de relief tout en favorisant le flux d’air au-delà des roues arrière, tandis que les longues lames latérales ont pour mission d’accroître la stabilité à grande vitesse.

Les évolutions visuelles incluent les nouveaux phares à DEL en option, partagés avec le coupé LC, et les feux de jour intégrés qui, ensemble, assurent une excellente visibilité ainsi qu’une signature lumineuse distinctive. La forme de la calandre emblématique de la RC F a été modifiée par l’ajout d’une ouverture qui s’étend sur toute sa partie inférieure pour créer une partie avant visuellement plus courte. À l’arrière, de nouveaux feux combinés s’intègrent au pare-chocs redessiné pour donner au coupé une apparence plus nette et plus ciselée.

La RC F Édition Track : un degré « F » supérieur

Bien plus qu’un modèle ordinaire auquel on aurait ajouté un groupe d’accessoires, la RC F Édition Track est plutôt une voiture dotée d’un ensemble conçu avec précision d’améliorations qui élèvent ses performances jusqu’à des sommets inédits. Développée avec le concours des équipes de course Lexus des séries Super GT et IMSA, la version Édition Track est conçue pour offrir des performances exceptionnelles que les passionnés du volant peuvent exploiter dans une diversité de situations.

C’est le travail rigoureux des ingénieurs et la précision qu’apportent à l’assemblage les maîtres takumi chargés de superviser la production de chaque RC F qui rendent possible un niveau aussi élevé de performances parfaitement prévisibles. Tous les aspects de la voiture ont été scrutés à la recherche de possibilités d’amélioration. Mais la version Édition Track n’a pas sacrifié le raffinement au profit de la vitesse brute. Ce coupé de luxe sans compromis conserve la capacité d’impressionner autant sur le circuit que dans des circonstances plus ordinaires.

Un processus d’allègement ciblé et stratégique

Comme dans le cas du modèle standard, la réduction du poids a été un objectif clé des concepteurs de la version Édition Track. L’Édition Track affiche un poids total en ordre de marche de 1715 kg, soit 80 kg de moins que la RC F précédente. Et avec son V8 de 472 ch, elle offre le meilleur rapport poids/puissance (3,63 kg/ch) dans sa catégorie.

Cette perte de poids ne relève pas de la simple cure d’amaigrissement, mais bien d’un allègement ciblé de façon à obtenir une amélioration significative du comportement dynamique. Les ingénieurs se sont ainsi concentrés sur la réduction du poids non suspendu, puisque tout poids enlevé à la masse non soutenue par la suspension rapporte d’énormes dividendes du point de vue de la tenue de route et du toucher de direction.

C’est également pourquoi tous les modèles RC F Édition Track reçoivent de série des disques de freins carbone-céramique BremboMD et des étriers Brembo à 6 pistons. Ces disques sont nettement plus légers que leurs équivalents en acier et contribuent à une réduction de 22 kg du poids non suspendu. Leur composition en carbone-céramique leur permet également de mieux supporter les cycles de chaleur extrême associés à une conduite sportive. Plus endurants, ils sont associés à moins de vibrations à vitesse élevée.

Sur l’Édition Track, les étriers sont peints en rouge pour les différencier de loin des étriers orange utilisés sur la RC F standard. En revanche, tous les modèles de RC F partagent la nouvelle pédale de frein qui offre une course plus longue permettant un contrôle plus précis et un freinage moins abrupt.

L’allègement résulte aussi de l’adoption de jantes de 19 po en alliage forgé BBS ultraléger dont le design associé à une finition noir mat et à un rebord poli brillant est dérivé de celui de la voiture de course RC F GT3. Un procédé de fraisage est utilisé pour créer la forme complexe des branches de roues, qui contribue à une réduction de poids de 0,7 kg par rapport aux roues standard.

Le coupé Édition Track a aussi perdu du poids en adoptant de série un silencieux et des sorties d’échappement en titane. Rarement utilisé sur les voitures de série, le titane permet à la RC F Édition Track de s’alléger de 7 kg à l’arrière. Le silencieux bénéficie d’un réglage qui permet d’émettre une sonorité linéaire sur toute la plage de régime moteur afin de profiter des caractéristiques acoustiques uniques du titane. Les embouts d’échappement sont en acier inoxydable, mais dans une finition bleue qui leur confère un aspect unique.

L’emploi abondant de la fibre de carbone, à la fois perceptible et visible, a permis d’éliminer encore plus de poids. Le toit, le capot et la partition derrière les sièges arrière sont en fibre de carbone de série sur toutes les versions de l’Édition Track. Plusieurs de ces pièces en fibre de carbone viennent de la même chaîne de production où l’on fabriquait des pièces pour la Lexus LFA pendant les deux années où elle a été produite.

Dompter le vent pour une maniabilité affinée

L’autre évolution exclusive de la RC F Édition Track est sa signature aérodynamique. Plusieurs modifications ont été apportées pour garantir une agilité accrue et un comportement plus prévisible durant la conduite sportive. Pour y parvenir, les ingénieurs ont cherché à réduire la portance à l’avant et à l’arrière du véhicule tout en canalisant l’air autour de la carrosserie. Ces modifications améliorent la stabilité et réduisent la traînée.

À l’avant, la lame en fibre de carbone intervient à deux niveaux pour réduire le coefficient de portance. À chaque angle de la carrosserie, une forme sculptée produit des petits vortex au passage de l’air. Ces vortex créent des zones de basse pression qui réduisent le coefficient de portance de 0,009. Toujours à l’avant, un petit becquet apposé sous la lame fluidifie l’air sous la voiture et crée un vortex qui abaisse pour sa part de 0,021 le coefficient de portance.

À l’arrière, toutes les versions de RC F Édition Track arborent un aileron fixe en fibre de carbone qui remplace le becquet actif utilisé sur la RC F standard. Cet aileron fixe est plus léger et réduit à la fois le coefficient de portance et la traînée. Il abaisse la portance par sa forme en aile concave en partie haute et convexe en partie basse. L’alternance entre ces surfaces freine l’air au sommet de l’aileron pour augmenter la pression et l’accélère sous l’aileron pour diminuer la pression.

Le résultat est une baisse de 0,034 du coefficient de portance par rapport à l’aileron actif, soit une augmentation de 26 kg de l’appui aérodynamique. De plus, la forme de l’aileron lisse le flux d’air autour de l’arrière de la voiture au bénéfice d’une réduction de 2 % de la traînée.

Forte de ses lignes fluides, de son poids allégé et de son contrôle de démarrage de série, la RC F Édition Track peut passer de 0 à 96 km/h en 3,96 secondes. Sa vitesse de pointe reste limitée à 270 km/h.

Une ambiance exclusive à bord

Les garnitures en cuir Rouge circuit, ponctuées d’AlcantaraMD, confèrent à l’intérieur de l’Édition Track une apparence plus exclusive. Des garnitures en Alcantara sont également utilisées sur le bloc central et les accoudoirs. Des garnitures en carbone rouge sur les portières et le tableau de bord, ainsi que la moquette rouge, font aussi partie des prestations exclusives du modèle Édition Track.

Seulement quatre couleurs extérieures seront offertes : Ultra blanc, Argent atomique, Caviar et Gris nébuleux mat, une couleur exclusive à la version Édition Track. Les modèles de RC F standard sont proposés en six couleurs : Ultra blanc, Argent atomique, Caviar, Infrarouge, Jaune ardent et Bleu ultrasonique mica 2.0.

La production des Lexus RC F et RC F Édition Track 2020 a démarré et les deux véhicules seront bientôt disponibles chez les concessionnaires. Le prix de départ de la RC F 2020 est fixé à 85 000 $. La RC F Groupe Performance 2020 débute à 96 000 $Le prix de départ de la RC F Édition Track 2020 est fixé à 119 950 $.

À propos de Lexus Canada

Lexus Canada est le distributeur canadien exclusif de voitures et de véhicules utilitaires sport de luxe Lexus par l’intermédiaire d’un réseau de vente et de service regroupant 39 concessionnaires d’un bout à l’autre du Canada. Les invités ont accès à une large gamme de véhicules de luxe et hautes performances qui comprend aujourd’hui 12 modèles au Canada, dont la plus grande gamme de véhicules hybrides de luxe au pays, avec 6 modèles. Inspirée par un design audacieux, une technologie intuitive et une performance de pointe, Lexus s’est engagée à offrir à ses invités des produits et services de la plus grande qualité et une expérience extraordinaire. Les Lexus RX 350 et RX 450h sont construits à l’usine Sud primée de Toyota Motor Manufacturing Canada (TMMC), à Cambridge. Pour plus d’information sur Lexus et ses produits, visitez le www.lexus.ca.

###